Livres imprimés, numériques et audio : le plaisir avant tout

Audience le mag

En France, les amateurs de lecture la pratiquent avant tout pour le plaisir. Près de 9 lecteurs sur 10 lisent des œuvres de littérature, qu’il s’agisse de livres imprimés, numériques ou audio. A l’heure du digital, les jeunes adultes montrent de plus en plus d’intérêt pour le livre numérique, dont le format est adapté à la mobilité. Leurs usages affichent des similitudes avec les autres pratiques culturelles digitales comme la vidéo ou la musique. Analyse détaillée de ces pratiques avec les résultats de la 10ème édition du Baromètre sur les usages du livre numérique et audio réalisée en janvier 2020 par Médiamétrie pour la SOFIA (Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit), le SNE (Syndicat National de l’Edition) et la SGDL (Société des Gens de Lettres de France).

9 Français sur 10 lisent des livres, imprimés, numériques ou audio

La lecture est une activité bien ancrée en France : 9 personnes sur 10 lisent des livres. Si la majorité opte pour des livres imprimés, de nombreux lecteurs adoptent également désormais les livres numériques ou audio. 

Pour Bertrand Lissillour, Directeur d’études et de clientèle à Médiamétrie, qui a conduit le Baromètre sous la direction de la SOFIA, SGDL, et du SNE : « même si plus de la moitié (56%) de la population lit exclusivement des livres imprimés, les lecteurs ont bien adopté les pratiques plus récentes et effectuent des passerelles d’un mode de lecture à l’autre. Ainsi, les lecteurs numériques sont pratiquement tous déjà lecteurs de livres imprimés. Les adeptes du papier expérimentent dans une moindre mesure différents modes de lecture : plus d’1/4 des lecteurs de livres imprimés (27%) ont déjà lu un livre numérique. Enfin, plus d’1 personne sur 10 (11%) est lectrice de livres quel que soit leur format. »

A l’instar des autres pratiques digitales, la lecture numérique est plus implantée chez les jeunes. Ainsi, plus d’1/3 des 15-24 ans a déjà lu un livre numérique. De manière générale, les lecteurs numériques (43,2 ans en moyenne) sont plus jeunes que l’ensemble de la population (47,9 ans) et également que les lecteurs de livres imprimés (48,4 ans). Ils sont cependant plus âgés que les lecteurs de livres audio (40,3 ans).

livres

Amour du papier ou dimension pratique orientent le mode de lecture

C’est surtout chez les lecteurs de livres imprimés que l’on retrouve les gros lecteurs : près d’1 sur 4 lit plus de 20 livres par an (23%). Ils sont 17% chez les lecteurs de livres numériques. D’ailleurs, les lecteurs de livres imprimés en possèdent 256 en moyenne dans leur bibliothèque. Les lecteurs de livres numériques en possèdent 119. Les auditeurs de livres audio numériques en ont 10 en moyenne, ceux de livres audio physiques 5.

A noter que femmes et seniors sont les profils qui dédient le plus de temps quotidien à la lecture de livres imprimés ou numériques (40 minutes).

Pour dévorer leurs bouquins, les lecteurs privilégient en premier lieu leur domicile, que ce soit pour les livres imprimés (63%) ou numériques (49%). Les vacances constituent des moments de lecture privilégiés pour les 2/3 des lecteurs de livres imprimés et pour 44% des lecteurs de livres numérique.

Les livres numériques sont plus utilisés lors des trajets quotidiens (20%) et dans le cadre professionnel (12%) que les livres imprimés (respectivement 16% et 7%). Le livre audio numérique est quant à lui particulièrement adapté à la mobilité : 23% en écoutent dans les transports, 17% pendant les trajets quotidiens.

La particularité de la lecture numérique consiste à offrir plusieurs supports. Le smartphone occupe la première place, en lien avec un lectorat plus jeune : 42% des lecteurs y lisent des livres. C’est encore plus vrai pour les 15-24 ans (69%). 1 lecteur sur 3 utilise une tablette (43% des 50 ans et plus) et 28% la liseuse – livre électronique (41% des 50 ans et plus). Le smartphone est également largement en tête pour les auditeurs de livres audio numériques avec 56% qui l’utilisent (69% des 15-24 ans), devant la tablette (25%) et l’ordinateur (23%). Les auditeurs d’audio physique sont 45% à utiliser leur ordinateur portable.

Le choix de lire un livre en version numérique est lié tout d’abord à la dimension pratique : 37% des personnes interrogées estiment que les livres numériques sont plus faciles à transporter. Viennent ensuite le prix pour 33% des personnes, puis la facilité de stockage et d’obtention.

Les amoureux du papier estiment que les livres numériques sont moins agréables à lire (54%) et déclarent de toutes façons préférer les livres imprimés (51%).

La lecture numérique proche des autres pratiques digitales culturelles

Dans ses modes de consommation, la lecture numérique montre à plusieurs titres des similarités avec les autres pratiques digitales culturelles comme la vidéo et la musique. Qu’il s’agisse de l’acquisition, du lieu d’achat, du prix. Bertrand Lissillour analyse : « le lecteur numérique étant généralement plus jeune, il reproduit plus spontanément ses habitudes digitales dans le domaine de la lecture ». Alors que 26% de la population française a déjà eu recours à une offre culturelle illégale (livres, musique, jeux vidéo...), 5% seulement des Français l’ont déjà fait pour obtenir des livres (numériques ou audio numériques). S’ils invoquent comme raison principale la gratuité, ceux qui ne le pratiquent pas mentionnent le respect du droit d’auteur.

De manière générale, les livres numériques ou audio sont achetés à des coûts plus faibles que les imprimés : 53% des livres imprimés sont acquis entre 10 et 20 euros. 46% des livres numériques à moins de 5 euros. C’est 38% pour les livres audio numériques et 42% pour les livres audio physiques.

Les lecteurs se tournent vers différents types de commerçants selon le type de livre acheté : les lecteurs de livres numériques achètent en premier lieu leurs livres auprès des plateformes numériques (61%), suivies des applications de lecture (38%) et des applications de grandes surfaces spécialisées (35%). Les auditeurs de livres audio physiques privilégient les grandes surfaces spécialisées (46%) et les librairies (33%). Pour les auditeurs de livres audio numériques, ce sont à nouveau les plateformes numériques majeures qui dominent (59%), suivies des sites internet des grandes surfaces spécialisées (45%). Pour l’achat de livres imprimés, les lecteurs privilégient les grandes surfaces spécialisées (74%), suivies des librairies (61%) et des sites internet marchands (45%).

Le principe d’abonnement se rapproche des systèmes en place pour la vidéo et la musique : 20% des lecteurs de livres numériques sont abonnés à une offre de livres numériques. Et 25% des auditeurs de livres audio numériques sont abonnés à une offre. Des formules qui ont du potentiel car 1 non-abonné sur 3 est intéressé par l’abonnement.

Bertrand Lissillour conclut : « l’étude démontre que quel que soit le support utilisé, la lecture constitue avant tout un moment de plaisir, et les amateurs choisissent le canal le plus approprié pour assouvir leur envie selon le moment, le lieu et leurs besoins ».

Geoffroy Pelletier, directeur de la Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit (SOFIA), ajoute : « au cours de ces 10 éditions du Baromètre, nous avons vu évoluer les pratiques des utilisateurs, qui accordent plus de place au numérique – et maintenant à l’audio –, sans toutefois jamais délaisser le livre papier. Aujourd’hui, on peut véritablement affirmer qu’il s’agit d’usages complémentaires. La prochaine édition, post-confinement, sera également riche d’enseignements. »

 

Laure Osmanian Molinero

Calcul d’intervalle de confiance à 95%

Taille de l'échantillon ou d'une cible dans l'échantillon

n =

Proportion observée dans l'échantillon ou sur une cible dans l'échantillon

p =

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

Test de significativité des écarts entre deux proportions

Permet d'évaluer si la différence entre 2 proportions est significative au seuil de 95%

Proportion

Taille de l'échantillon

Échantillon 1

%

Échantillon 2

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

En complément