L’hybridation, une innovation méthodologique essentielle aux mesures d’audience

Découvrez le principe des méthodes hybrides développées par Médiamétrie

Découvrez les méthodes hybrides mises en place par Médiamétrie pour intégrer de nouvelles informations dans ses dispositifs de mesure d’audience

Ces dernières années, le développement du numérique a permis de disposer de nouvelles informations offertes par les voies de retour, avec des résultats exhaustifs sur le nombre de téléphones, d’ordinateurs ou de décodeurs TV connectés. Ces voies de retour ont, en contrepartie, des limites : elles mesurent des machines sans tenir compte du ou des individus placés devant.

La mise en cohérence de données issues d’échantillons avec des données exhaustives mais de granularité différente, est une réflexion statistique de base.

Pascal Ardilly (2006) écrit ainsi : « Le principe fondamental à retenir est le suivant : lorsqu’on dispose d’une information auxiliaire, il faut chercher à l’utiliser …. ».

Médiamétrie a donc considéré ces données issues de la voie de retour comme une aubaine et a naturellement fait évoluer les dispositifs de mesure d’audience pour intégrer ces nouvelles sources d’information en créant des mesures dîtes hybrides.

On entend par mesure hybride le processus qui consiste à « mélanger deux sources d’information de natures et de niveaux différents, les croiser mutuellement pour en créer une troisième, plus fine ou plus riche » (Livre Blanc des Mesures Hybrides de L’Internet, Médiamétrie-Médiamétrie//NetRatings 2010). Il existe différentes méthodes d’hybridation et le choix de l’une ou l’autre de ces méthodes dépend de la nature des données et de la problématique.

Chez Médiamétrie, des mesures hybrides ont été mises en place pour la mesure de l’Internet fixe, de l’internet mobile, de l’internet global et des chaînes de télévision « thématiques ».

Chaque solution est le fruit de plusieurs mois de recherches conduites par Médiamétrie. Le CESP accompagne Médiamétrie sur les choix méthodologiques structurants, le suivi des tests et l’adaptation de la méthodologie consécutive à ces tests.

Calcul d’intervalle de confiance à 95%

Taille de l'échantillon ou d'une cible dans l'échantillon

n =

Proportion observée dans l'échantillon ou sur une cible dans l'échantillon

p =

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

Test de significativité des écarts entre deux proportions

Permet d'évaluer si la différence entre 2 proportions est significative au seuil de 95%

Proportion

Taille de l'échantillon

Échantillon 1

%

Échantillon 2

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.