Cloud et FinOps à Médiamétrie : maîtrise des coûts et agilité de la mesure d’audience

Audience le mag
Médiamétrie a entamé depuis plusieurs années une démarche vers l’intégration de ses activités informatiques et data dans le cloud.
Cloud et FinOps à Médiamétrie : maîtrise des coûts et agilité de la mesure d’audience

Temps de lecture : 3 min 76 s

Médiamétrie a entamé depuis plusieurs années une démarche vers l’intégration de ses activités informatiques et data dans le cloud. Cette évolution répond à la dynamique du marché des médias et à la quantité de données à traiter de plus en plus volumineuse et dont les variations sont parfois difficiles à anticiper. L’utilisation croissante du cloud a conduit à la mise en place du rôle d’architecte FinOps, en charge de l’optimisation financière indispensable à la performance économique du cloud dans une logique de maîtrise des coûts pour les clients.

Agilité, sécurisation et stratégie cloud first

Le choix de l’utilisation du cloud à Médiamétrie répond tout d’abord à une logique d’agilité. L’évolution du marché des médias requiert une grande capacité d’adaptation de la part de Médiamétrie pour anticiper les besoins du marché. Médiamétrie développe des méthodologies et technologies de pointe pour la mesure d'audience. Par ailleurs, les variations – parfois imprévues - de la consommation média, et donc du volume de données à collecter, nécessitent de pouvoir réagir rapidement. Par exemple, lors des prises de parole du Président de la République pendant les confinements, la consommation TV et le streaming internet ont connu des pics très élevés. Le cloud offre cette possibilité d’adaptation instantanée des ressources aux besoins, la « scalabilité » dans le jargon informatique. Il serait insoutenable économiquement d’acquérir des serveurs capables de répondre aux pics de charge, alors que le cloud consiste à ne payer que quand les ressources sont utilisées.

Pour Sadok Arouba, architecte de production à Médiamétrie, « l’utilisation optimale du cloud nécessite une adaptation de l’organisation et des méthodes de travail ainsi qu’une grande maîtrise de son fonctionnement ». Médiamétrie met en œuvre une stratégie cloud first, qui consiste à développer les applications directement dans le cloud à l’opposé du « lift and shift » qui importe les éléments dans le cloud une fois le développement effectué. Le Design des architectures, le développement et les tests sont effectués dans le cloud. Les architectures sont ainsi parfaitement conçues et adaptées, on parle de « cloud native » ou « cloud compliant ».

La sécurisation des données est également un enjeu très important dans l’utilisation du cloud et Médiamétrie place la protection des données des individus en tête de ses priorités. C’est notamment à travers leur grande maîtrise de la technologie et des bonnes pratiques de l’utilisation du cloud que les équipes s’assurent de la sécurisation des données. Des simulations sont régulièrement effectuées pour entraîner les équipes, à l’image du Game Day organisé en janvier 2022 en collaboration avec AWS. Cet exercice a mis les équipes de Médiamétrie à l’épreuve en situation réelle de cyber-attaque, les faisant travailler sur la sécurité des accès, le chiffrement de données, la réponse aux intrusions ou encore la récupération de données. De l’avis des experts AWS, les équipes de Médiamétrie ont démontré un excellent niveau de maîtrise et de maturité dans les technologies du cloud et plus encore sur la sécurité des données dans le cloud.

FinOps by design

Compte tenu d’un accès quasi-illimité aux ressources, l’utilisation du cloud nécessite une grande rigueur de gestion afin de préserver la compétitivité de l’activité et de maîtriser les coûts pour les clients de Médiamétrie.

Le FinOps by design consiste à intégrer la démarche FinOps dès la conception de l’architecture. Les préconisations FinOps sont ainsi incluses dans les Dossiers d’Architecture Technique, à savoir le schéma et les caractéristiques de l’architecture prévue. Les technologies sont choisies en fonction de leur capacité à répondre au mieux aux besoins et à optimiser les coûts. Cette architecture permet d’obtenir en amont une visibilité sur les coûts, et ainsi de choisir l’architecture optimale dès le départ.

La fonction FinOps de Médiamétrie procède à un suivi précis des coûts engendrés par l’utilisation du cloud. Il s’effectue grâce au taguage des ressources par activité (Médiamat, streaming, etc.), par niveau de la chaîne applicative (collecte, pré-traitement, traitement, restitution), voire si besoin à un niveau plus détaillé. En 2021, la quasi-totalité (99%) des ressources les plus utilisées et les plus coûteuses sont taguées.

Enfin, le taguage permet également de programmer la suspension automatique de certaines ressources hors production (développement ou tests) lorsqu’elles ne sont pas utilisées, par exemple le soir ou le week-end. Il s’agit de l’autostop. Ainsi 95% des ressources hors production fonctionnent en auto-stop. L’usage inutile dans le cloud est réduit, ce qui induit une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Ce mécanisme s’intègre dans un ensemble d’actions d’optimisation des coûts et usages du cloud réalisées dans le cadre de l’activité FinOps. L’anticipation des besoins permet de réserver et payer à l’avance – à moindre coût - les ressources adaptées. Les ressources non taguées ou inutilisées sont supprimées automatiquement.  Grâce à des algorithmes, des alertes sont fixées selon des seuils budgétaires sur un service, un tag donné ou en cas de détection de coûts anormaux.

Pour Sadok Arouba « La FinOps concrétise le « pay as you go ». En plus de l’agilité indispensable à notre environnement, Médiamétrie a réalisé grâce à ces optimisations des économies supérieures à 20% du coût du cloud en 2021, 3 fois plus qu’en 2020. Deux maillons essentiels pour garantir à nos clients une offre fiable et compétitive. C’est pour cela que notre objectif est de basculer 100% de nos activités dans le cloud en 2023. »

Forte de son expérience et du bilan très positif de l’activité FinOps, Médiamétrie a été sélectionnée par AWS pour témoigner de son retour d’expérience sur sa stratégie FinOps à l’AWS Summit Paris le 12 avril au Palais des Congrès de Paris.

 

Laure Osmanian Molinero

Calcul d’intervalle de confiance à 95%

Taille de l'échantillon ou d'une cible dans l'échantillon

n =

Proportion observée dans l'échantillon ou sur une cible dans l'échantillon

p =

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

Test de significativité des écarts entre deux proportions

Permet d'évaluer si la différence entre 2 proportions est significative au seuil de 95%

Proportion

Taille de l'échantillon

Échantillon 1

%

Échantillon 2

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

En complément
×
Dictionnaire
Les mots
des médias
Nouvelle
édition
+500
définitions
A
B
C
D
E
F
G
H
I