Baromètre de l’économie numérique, 19ème édition pour La Chaire Économie Numérique de l’Université Paris-Dauphine

Communiqué de presse
La gouvernance des données personnelles

Paris, le 10 avril 2019 - La Chaire Économie Numérique de l’Université Paris-Dauphine publie aujourd’hui la 19ème édition de son baromètre de l’économie numérique, réalisé avec Médiamétrie, sur la gouvernance des données personnelles.

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est la nouvelle loi qui depuis mai 2018 s’applique aux entreprises et aux administrations qui génèrent des données personnelles afin d’encadrer la manière dont elles vont les utiliser. C’est une avancée importante car la donnée personnelle est un concept très large qui concerne une très grande majorité des Français. Pour le professeur Dominique Roux, directeur de la Chaire Économie Numérique, « il s’agit d’un texte très important qui a pour but de mettre des limites à l’exploitation des données de toute nature ».

 

Importance de la protection des données personnelles : une adhésion partagée

Les internautes sont de plus en plus concernés par les questions liées à la protection des données personnelles en ligne : 96% d’entre eux savent de quoi il s’agit ou en ont déjà entendu parler et près de la totalité (98%) la considère comme importante. De plus, pour près de 9 internautes sur 10 (88%), l’obligation légale du consentement des parents pour toute action en ligne engageant un enfant de moins de 15 ans est essentielle.

 

Une confiance mitigée quant à l’utilisation des données personnelles par des tiers

La protection des données personnelles est une préoccupation pour plus de 9 internautes sur 10 (91%) et la moitié (51%) se dit même très préoccupée par ce sujet. La majorité des internautes (60%) n’a pas confiance dans l’utilisation de ses données personnelles par des tiers (entreprises, administrations, services en ligne). A noter, plus d’un tiers des internautes (35%) ont plutôt confiance et 5% ont totalement confiance.

Cependant, des comportements témoignent d’une certaine aisance à communiquer des données personnelles : lors d’un paiement en ligne, plus des 2/3 des individus (68%) ont pour habitude de fournir leurs coordonnées bancaires de manière ponctuelle et près de la moitié (49%) les a déjà enregistrées pour une utilisation ultérieure. Toutefois, plus d’un quart (26%) a déjà mis un terme à un paiement en ligne pour ne pas avoir à fournir ses coordonnées bancaires, par manque de confiance.

 

Des contreparties envisagées pour l’utilisation des données personnelles par des tiers

Pour plus de la moitié des internautes (51%), aucune situation ne justifierait l’utilisation des données personnelles par les administrations, les entreprises et les services en ligne. Cependant, 37% seraient d’accord pour que ces acteurs utilisent leurs données personnelles en échange d’une contrepartie financière ou pour bénéficier d’avantages, 15% si cela permettait d’avoir accès à des recommandations ou à d’autres contenus personnalisés, et 12% si cela substituait les publicités classiques par des publicités correspondant à leurs goûts ou à leurs centres d’intérêt.

 

RGPD et droit à l’oubli

Depuis la mise en place du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) en mai 2018, plus d’un tiers (34%) des internautes ont connaissance des réglementations et plus de la moitié (51%) savent qu’ils ont des droits sans pour autant être informés sur ceux-ci. Concernant le droit à l’oubli, 16% des internautes ont déjà fait valoir leur droit (dont 3% à plusieurs reprises). Enfin, 70% des internautes ne l’ont pas utilisé car ils estimaient ne pas en avoir besoin et 14% ne savent pas que cela est possible.

 

Maîtrise de ses données personnelles : un enjeu de taille

Enfin, deux tiers des internautes (67%) n’ont pas le sentiment d’avoir la maîtrise de leurs données personnelles. Seuls 3% ont l’impression d’avoir la pleine maitrise de leurs données personnelles.

Pour consulter l'intégralité de ce communiqué, cliquez sur l'icône de téléchargement ci-dessous.

Téléchargements

Calcul d’intervalle de confiance à 95%

Taille de l'échantillon ou d'une cible dans l'échantillon

n =

Proportion observée dans l'échantillon ou sur une cible dans l'échantillon

p =

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

Test de significativité des écarts entre deux proportions

Permet d'évaluer si la différence entre 2 proportions est significative au seuil de 95%

Proportion

Taille de l'échantillon

Échantillon 1

%

Échantillon 2

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

En complément