Les footballeuses enflamment le petit écran

Audience le mag

La Coupe du Monde féminine de football s’est déroulée dans 9 villes de France du 7 juin au 7 juillet 2019. Les audiences TV ont battu des records ! Des succès qui constituent l'aboutissement d'une montée en puissance de l'exposition du football féminin à la télévision depuis dix ans.

 

Record battu

La Coupe du Monde féminine de football qui vient de s’achever a vu 24 équipes s’affronter lors de 52 matches. TF1 a retransmis une partie des rencontres (de même que TMC) et Canal+ l’intégralité de la compétition. Un pari réussi pour ces chaînes puisque cette édition a réalisé les meilleures audiences jamais enregistrées pour le football féminin : en moyenne, 3,5 millions de téléspectateurs ont regardé les matches du Mondial féminin de football 2019 en clair (sur TF1 et TMC). Soit une progression spectaculaire en comparaison avec la précédente Coupe du Monde en 2015 au Canada, qui avait rassemblé 744 000 téléspectateurs en moyenne et où les Bleues avaient également été éliminées en quart de finale. Les matches étaient diffusés en France en fin de journée et soirée sur W9 (access ou night-time), des horaires de diffusion plutôt favorables. L’Euro 2017, aux Pays-Bas, avait attiré 1,1 million de téléspectateurs en moyenne pour une diffusion des matches en access et prime-time sur France 2, France 3 et France 4. Un an après l’émotion de la victoire masculine en Coupe du Monde, l’engouement du public pour le football féminin va donc croissant ; cela d’autant plus que la France accueillait cette année la compétition, et que la couverture médiatique était intense. Pour Julien Rosanvallon, Directeur exécutif Télévision et Internet de Médiamétrie, « les chaînes de télévision ont misé sur cet intérêt grandissant du public en offrant une exposition beaucoup plus importante à cette compétition par rapport aux précédentes ; son succès confirme encore une fois la force du direct et la capacité des événements sportifs majeurs à mobiliser un large public devant la télévision. »

Au total, cette année, 35,6 millions de téléspectateurs ont regardé au moins 5 minutes de la compétition sur TF1, TMC et Canal+. Des chiffres impressionnants, certes inférieurs à la Coupe du Monde masculine de 2018 (51,5 millions de téléspectateurs) ; mais - est-il besoin de le rappeler – les hommes ont remporté la Coupe alors que l’équipe de France féminine a été éliminée en quart de finale.

Le public féminin a été particulièrement au rendez-vous : sur TF1, 41,2% de l’audience était composée de femmes. Elles n’étaient que 30% en 2015 et 32,2% en 2017. Et 40,7% en 2018 pour la Coupe du Monde masculine. La couverture médiatique sans précédent de l’événement et la personnalité marquante de certaines joueuses ont certainement contribué à mobiliser le public féminin. Cependant, le football féminin attire également de plus en plus les hommes.

L’effet « Bleues »

Au sein de cet événement, les performances des Bleues ont naturellement rassemblé un public massif : 9,9 millions de téléspectateurs en moyenne et 43,4% de part d’audience sur TF1. Lors de la Coupe du Monde de 2015, les Bleues avait réuni 2,6 millions de téléspectateurs pour 15% de part d’audience, et 3,4 millions et 16,9% de part d’audience pour l’Euro 2017.

Le quart de finale qui a signé l’élimination des Bleues par les USA le vendredi 28 juin a fédéré 11,8 millions de téléspectateurs sur TF1 et Canal+. Avec 10,7 millions de téléspectateurs (49,6 % de part d’audience), TF1 réalise la meilleure audience de 2019 à ce jour, toutes chaînes et tous programmes confondus ; c'est également le record pour un match de l'équipe de France en Coupe du Monde féminine. La chaîne a enregistré un pic à 12,2 millions de téléspectateurs durant la rencontre. Sur Canal+, 1,1 million de téléspectateurs ont suivi la rencontre avec un pic d’1,2 million vers 22H45 en seconde mi-temps.

En dépit de l’impact à la baisse sur les audiences de l’élimination des Bleues, le Mondial 2019 a continué d’attirer les téléspectateurs : 6,3 millions de personnes ont regardé le mardi 2 juillet la demi-finale Angleterre - USA sur TF1 et Canal+. Soit 30% de part d’audience. La demi-finale Pays-Bas - Suède mercredi 3 juillet à 20h50 a rassemblé 4,9 millions de téléspectateurs sur Canal+ et TF1. Quant à la finale, elle a fédéré 6 millions de téléspectateurs (46,2% de PDA) à 17 h dimanche 7 juillet. Des audiences supérieures aux audiences moyennes sur cette tranche horaire.

Succès à l'international

Les succès d’audience du football féminin ne se limitent pas au pays hôte, et naturellement l’équipe nationale réalise les meilleures audiences : au Royaume-Uni, la demi-finale perdue par l’équipe nationale contre les américaines le 2 juillet a rassemblé plus de 10 millions de téléspectateurs, avec un pic à près de 12 millions. En Suède, 2,3 millions de personnes ont regardé leur équipe s’incliner face aux Pays-Bas en demi-finale, la chaîne TV4 réalisant ainsi 72,7% de part d’audience en prime-time. En Allemagne le quart de finale Allemagne - Suède a réalisé une audience de 7,9 millions et une part d’audience de 43% sur la chaîne ARD. Toujours en Allemagne, la finale a rassemblé 5,1 millions de téléspectateurs pour une part d’audience de 27,8%. Aux Pays-Bas, 5,5 millions de fans ont regardé la finale, soit 87,2% de part d’audience pour la chaîne NPO1. D’après François Gendrot, International Research Manager chez Eurodata TV Worldwide, « aux Pays-Bas, dont l’équipe a été finaliste, l’audience de la finale est la plus forte audience TV depuis la demi-finale de la Coupe du Monde 2014 (Hommes) contre l’Argentine, et un record absolu pour un événement de sport féminin ». Aux Etats-Unis, pays vainqueur, la finale contre les Pays-Bas était diffusée sur 2 chaînes, le matin peu après 10 heures 30 : elle a réuni près de 14 millions de téléspectateurs sur Fox (26,7% de part d’audience) et près d’1,3 million sur Télémundo (2,5% de part d’audience) ; ces résultats n’incluent pas l’audience en différé à 7 jours, mesure de référence de Nielsen aux Etats-Unis.

 

Le sport et les émotions fortes qu’il véhicule continuent de mobiliser le public de la télévision, et l’engouement croissant observé d’année en année pour le football féminin en constitue un des récents aspects, avec des sportives talentueuses et porteuses des valeurs du sport pour les filles… comme pour les garçons ! De belles audiences à présager pour les futures éditions.

 

Laure Osmanian Molinero

 

 

Confidence interval calculus

Taille de l'échantillon ou d'une cible dans l'échantillon

n =

Proportion observée dans l'échantillon ou sur une cible dans l'échantillon

p =

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

Test of significance of the differences between two proportions

Permet d'évaluer si la différence entre 2 proportions est significative au seuil de 95%

Proportion

Taille de l'échantillon

Échantillon 1

%

Échantillon 2

%

Attention : ne s'applique qu'à une proportion. Le Taux Moyen est une moyenne de proportions et la Part d'audience un rapport de proportions.
Cet outil est donné à titre indicatif. Il ne saurait pouvoir s'appliquer sans autres précautions à des fins professionnelles.

En complément