Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, à des fins statistique et de personnalisation du contenu, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Vous êtes ici : AccueilTélévisionCommuniqués › L'année TV 2015
L'année TV 2015

27/01/2016

Une télévision multi-écrans pour des contenus consultables à l’envi

 

Les pratiques TV évoluent, les mesures aussi. Ainsi, Médiamétrie enrichit sa mesure d’audience TV et intègre la Catch Up par programme, lance la mesure de la télévision sur les 4 écrans et renforce la mesure des chaînes thématiques grâce à l’hybridation.

Pourquoi ? « Tout d’abord parce que les Français aiment la télévision ; ils la regardent près de 4 heures chaque jour quel que soit l’écran. Cette année, les nouveaux usages de la télévision liés aux écrans Internet, aux plateformes OTT et aux services de TV de rattrapage ont d’ailleurs porté la croissance de la durée d’écoute du média TV. Ces évolutions sont autant de raisons de continuer à innover dans nos mesures », commente Julien Rosanvallon, Directeur du Département Télévision de Médiamétrie.

3 innovations clés de la mesure d’audience de la Télévision

L’audience de la Catch Up TV par programme

L’Année TV 2015 confirme que les Français, toujours plus équipés d’écrans, (6,4 en moyenne par foyer) aiment regarder la télévision en live et aussi « à la carte » en enregistrant leurs programmes préférés ou en profitant des services de replay proposés par les chaînes. Pour anticiper cette pratique, Médiamétrie avait intégré, dès 2011, le différé au Médiamat, la mesure d’audience de référence de la Télévision.  En 2014, la Catch Up par plateforme est venue enrichir la mesure.

Ces nouveaux usages délinéarisés croissent rapidement. Chaque jour en moyenne, en décembre 2015, 8,7 millions de téléspectateurs ont ainsi regardé des programmes en différé ou en Catch Up. Pour encore plus de précision, depuis janvier 2016, la performance de la Catch Up est mesurée par programme dans le Médiamat.

La Télévision 4 écrans

Les usages de la télévision se développent aussi de plus en plus sur les autres écrans. Avec 85% des foyers équipés TV disposant d’un accès internet et un nombre croissant d’écrans, les opportunités de regarder des programmes TV se multiplient. Au quotidien en 2015, près de 3 millions d’individus de 15 ans et plus ont regardé des programmes en Catch Up ou en Live sur un autre écran que le téléviseur contre 2 millions en 2014. Pour restituer ces nouvelles pratiques et avoir un panorama complet de la consommation du média TV, Médiamétrie lance au premier semestre 2016 la mesure d’audience de la télévision sur les 4 écrans : téléviseur, ordinateur, tablette et smartphone.

La mesure hybride de la Télévision : panel + big data

En 2015, près de 60% du volume d’écoute de la télévision s’est fait via des équipements, comme les box ADSL, susceptibles d’enregistrer des données de volumétrie très précises. Ces data, croisées avec les données du panel Médiamat permettent d’envisager de nouvelles applications, en particulier pour les chaînes thématiques. Médiamétrie a donc développé une mesure hybride, dans un premier temps sur les chaînes de Canalsat, et qui sera élargie à d’autres opérateurs pour devenir une mesure marché des chaînes thématiques.

La Télévision, média puissant et social

2015 illustre une fois encore la puissance des programmes de télévision et le lien social qu’ils créent. Portée à la fois par des événements sportifs, des programmes de fiction en plein renouvellement, mais aussi par l’actualité tragique du début et de fin d’année, la Télévision s’impose à nouveau comme le média du rassemblement. En moyenne, près de 45 millions de personnes étaient devant leur petit écran chaque jour en 2015.

La durée d’écoute du média sur le téléviseur de 3h44 par personne et par jour a progressé de 3 minutes en 2015 et se stabilise à un niveau élevé. Les Français regardent en moyenne 6,1 chaînes chaque jour et 92% d’entre eux ont un contact hebdomadaire avec la télévision.

Le lien se consolide aussi entre les téléspectateurs et les contenus TV, notamment grâce à la Social TV qui permet de discuter autour d’un programme, de réagir et de prolonger l’expérience TV sur les réseaux sociaux. Ainsi, on note que ceux qui pratiquent la Social TV la regardent davantage et parfois autrement : 48%  des pratiquants de Social TV de 15 ans et plus ont regardé la télévision sur leur ordinateur au cours du dernier mois contre 23,5% des 15 ans et plus. Ces conversations numériques autour des programmes TV ont générés 70 millions de tweets sur les programmes de télévision en 2015, démontrant notamment l’engagement des téléspectateurs. Ce constat s’impose encore plus nettement sur les programmes de sport et de divertissement, deux genres qui ont totalisé chacun 20 millions de tweets sur l’année.

Des programmes qui  rassemblent encore et toujours

Quelles que soient les chaînes, les programmes de fiction et le sport représentent une part importante de la consommation. Mais sur les chaînes historiques, les journaux d’informations sont les plus regardés par rapport à leur volume de diffusion. Sur les chaînes de la TNT, ce sont les films qui sont les programmes les plus sur-consommés.

En 2015, les chaînes de la TNT ont proposé 3 650 heures de films et parmi les grands succès d’audience, Hunger Games sur D8 a rassemblé 3 millions de téléspectateurs, Oblivion diffusé sur TMC, 2,3 millions et 1,9 million de téléspectateurs se sont retrouvés devant Killer Elite sur W9.

Les chaînes nationales ont séduit le public avec des films comme Les profs sur TF1 (8 millions de téléspectateurs), Skyfall sur France 2 (6,8 millions de téléspectateurs) ou encore Belle et Sébastien sur M6 (6,3 millions de téléspectateurs).

Le sport, porté par la Coupe du Monde de Rugby, a également fédéré de nombreux téléspectateurs : ils étaient 12,2 millions à suivre sur TF1 le quart de finale France / Nouvelle Zélande record d’audience 2015 tous genres et toutes chaînes confondus. Le sport féminin a également attiré de nombreux Français devant leur poste , notamment le quart de final France - Allemagne de la Coupe du Monde de Football qui a rassemblé 4,1 millions de téléspectateurs sur W9, signant ainsi le record historique pour les chaînes de la TNT.

La fiction est un genre particulièrement apprécié du public, puisqu’il représente un quart du volume des programmes regardés. Et la fiction française a le vent en poupe : 6 d’entre elles ont rassemblé plus de 7 millions de téléspectateurs (versus 2 fictions en 2014). En outre, 7 créations nationales se classent dans le Top 10 des fictions toutes nationalités confondues (contre 5 il y a 2 ans).

Enfin l’actualité tragique du début et de fin d’année a également montré que la télévision est un reflexe dans les moments de grandes tensions : les chaînes d’informations ont prouvé qu’elles étaient un canal privilégié pour s’informer en temps réel avec des pics d’audience particulièrement notables lors des attentats de janvier et de novembre 2015 (respectivement plus de 900 000 et de 700 000 téléspectateurs en moyenne sur les semaines des événements).

 

Partager cette page  

 

Pour consulter l'intégralité des résultats du communiqué, cliquer sur le lien ci-dessous :

A télécharger
2016 01 27_Cdp Année TV 2015.pdf (83.98 Kb)
Solutions(s) associée(s) :
Vos contacts :
Isabelle LELLOUCHE FILLIAU
Isabelle LELLOUCHE FILLIAU
Attachée de Presse
ilellouche-filliau@mediametrie.fr
Retour