Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, à des fins statistique et de personnalisation du contenu, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Vous êtes ici : AccueilEspace journalistesCommuniqués › 2015 la vitalité de la fiction française
2015 la vitalité de la fiction française

21/01/2016 - Télévision, Télévision

Le Festival des Créations Télévisuelles de Luchon (du 3 au 7 février 2016), dont Médiamétrie est partenaire, constitue l’occasion de dresser le bilan de la fiction française en 2015.  Médiamétrie, à partir du Médiamat et d’une étude spécifique,  analyse les audiences TV de la fiction française  ainsi que le ressenti et le comportement des téléspectateurs.

La fiction française, star du petit écran

L’année 2015 marque  le retour en force de la fiction française. Les chaînes nationales gratuites leur ont consacré une place importante dans leurs grilles, avec 600 heures d’antenne supplémentaires par rapport à 2014. Les chaînes de la TNT, hors chaînes historiques, ne sont pas en reste avec plus de 300 heures supplémentaires dédiées à la fiction française. Cette vitalité se traduit aussi dans les palmarès des audiences de l’année.

Le téléfilm L’emprise (TF1)  a réalisé la 5ème meilleure audience de l’année tous genres confondus, et la meilleure audience en 2015 pour une fiction (devant l’épisode final du Mentalist). Avec 9,8 millions de téléspectateurs, cela constitue le meilleur score pour un téléfilm français depuis 2010. Sur France 3, c’est un épisode de Plus Belle la Vie (France 3) qui se place en tête des audiences de la chaîne avec 5,6 millions de téléspectateurs et 7 des 10 meilleures audiences de fictions de France 2 ont été réalisées par des créations françaises.

D’un point de vue général, en 2015, les fictions françaises performent plus que leurs homologues étrangères avec la présence de 7 créations nationales dans le top 10 annuel des fictions. Ce phénomène s’accentue puisqu’on retrouvait 6  fictions tricolores dans ce même top en 2014 et 5 en 2013.  Le podium fictions de Canal + est lui aussi très révélateur de cette domination, puisqu’ il est trusté par des fictions nationales - Casting(s), Versailles, Le Bureau des Légendes - devant les blockbusters américains Game Of Thrones, Homeland et True Detective.

Le documentaire n’est pas en reste

Le dynamisme de la création française se traduit également dans les audiences des documentaires. Le Plus Beau Pays du Monde Opus 2 a réuni, sur France 2, 5,2 millions de Français, suivi par La Chute du Reich (France 2) et par Délivrance (TF1) avec 3,8 millions de téléspectateurs chacun. Sur ARTE, 11 documentaires ont franchi la barre du million contre 1 seul en 2014, Daech naissance d’un Etat terroriste réalisant même la meilleure audience de la chaîne pour un documentaire depuis 2010 avec 1,5 million de téléspectateurs. Au total, 17 documentaires français ont dépassé le seuil des 3 millions de téléspectateurs contre 11 en 2013.
Le documentaire sera à l’honneur au festival de Luchon avec un prix inédit décerné par un jury d’experts.

Ce succès se traduit dans le ressenti des téléspectateurs

Médiamétrie a mené une étude auprès de 1086 personnes en décembre 2015. Les résultats révèlent que les Français apprécient l’offre de fictions nationales : près d’1 sur 2 (44,8%) est satisfait de leur niveau de présence et près de 8 sur 10 (77,9%) déclarent regarder au moins une fiction française (+ 5 points en 1 an). Ces derniers sont 83,6% à regarder au moins une fiction par mois et 66,9% à le faire au moins une fois par semaine. Enfin, 48% des amateurs de fictions françaises en regardent plusieurs fois par semaine.
Le profil des spectateurs est plutôt féminin et jeune : 80,1% des femmes (+ 5 points en 1 an) et 88,2% des 15-24 ans (+ 25 points en 1 an) suivent au moins une fiction française.

Ces résultats confirment l’attrait du public pour la fiction française contrairement à certaines idées reçues. Le public français fait moins figure d’exception que par le passé, par rapport au public de ses grands voisins européens. Le renouveau de la fiction française permet à ses créations de séduire et de s’imposer aux côtés des productions étrangères, notamment américaines. A l’image de ce qui se passe outre-Atlantique, les stars du cinéma français n’hésitent d’ailleurs plus à apparaître dans ces fictions télévisuelles.

Portrait de la fiction idéale

Concernant les genres de fictions préférés, les Français déclarent être friands de comédies et de fictions policières :  respectivement 68,9 % et 63,6 % d’entre eux les citent parmi leurs genres favoris. Ces préférences se traduisent dans les audiences avec les performances réalisées par Une Chance de Trop (TF1 : 8,7 millions de téléspectateurs en moyenne), Dix pour Cent (France 2 : 5,0 millions en moyenne) et la série Meurtres à … (France3 : 4,5 millions en moyenne). Ces deux genres sont suivis par  les fictions d’aventure (37,4%, + 8 points en 1an) et les fictions historiques (26,7%), dont le meilleur exemple est Versailles, succès d’audience de Canal+ en 2015.
Le format de fiction préféré des Français demeure le 52 min, privilégié par 47,5% d’entre eux. Le 26 min est le format en plus forte progression, notamment auprès des 15-34 ans avec une hausse de 11 points en 1 an.
Enfin, la qualité du scénario est l’élément clé qui fidélise le spectateur de fiction, devant l’attrait pour les acteurs/personnages.
On peut ainsi dresser le portait de la fiction idéale : une série policière de 52min, avec une dose d’humour, dont la qualité de l’intrigue serait le point fort.

La fiction française à l’heure des réseaux sociaux

Pour s’informer sur l’actualité des fictions nationales, les Français privilégient de plus en plus internet et les réseaux sociaux (49,4% , + 4,5 points) en complément de la presse écrite qui reste le 1er canal d’information avec plus d’1 Français sur 2 qui l’utilise (50,6%).
Parmi les adeptes du web, 2 sur 3 (66,7%) s’informent à un rythme hebdomadaire ou plus (+ 11 points en 1 an) et 86,2% d’entre eux lisent des commentaires en lien avec les fictions françaises. Les réseaux sociaux jouent ainsi un rôle de recommandation : 43% de ces lecteurs déclarent que les commentaires lus les ont incités à regarder la fiction en question. Ainsi sur Twitter dans le top 10 des fictions les plus commentées, 8  sont des fictions françaises dont les 3 premières: Clem (TF1), L’Emprise (TF1) et Soda : un trop long week-end (M6).

La TV autrement : replay, VOD et multi-écrans

La croissance de l’achat ou de la location de vidéos de fiction française sur les plateformes digitales se poursuit en 2015, portée par la forte progression de l’usage de la VOD, qui a pratiquement doublé en l’espace de 2 ans : 12% des répondants l’ont déjà utilisée pour visionner une fiction nationale, contre 8% en 2014.
Le replay favorise également la consommation de fictions françaises : 57,9% des internautes déclarent l’avoir déjà utilisé pour en regarder. Enfin, la multiplication des autres écrans – ordinateur, smartphone, tablette – dans les foyers, permet de  regarder en live, en  replay ou en VOD, la fiction de son choix sur son écran personnel : le meilleur exemple est le comportement des 15-34 ans, qui sont 20% à utiliser le smartphone pour les visionner, en progression de 8 points en 1 an.

 

Tous les indicateurs nous confirment la bonne santé de la fiction française. Ses audiences dépassent régulièrement celles des fictions étrangères sur les différentes chaînes du PAF.  Par ailleurs,  les nouveaux écrans et les nouveaux modes d’écoute sont des relais efficaces d’audience.

Ce retour au premier plan va-t-il se confirmer cette année ?  Rendez-vous au festival de Luchon où les fictions les plus prometteuses seront présentées !

Partager cette page  

 

Pour consulter l'intégralité des résultats du communiqué, cliquer sur le lien ci-dessous :

A télécharger
2016 01 21 _Cdp Fiction française Luchon.pdf (110.62 Kb)
Retour