Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, à des fins statistique et de personnalisation du contenu, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Vous êtes ici : AccueilInternetNetLetter › La NetLetter de juin 2018

La NetLetter de juin 2018

Imprimer

Sommaire
 

[Edito]

[Tendance du net]

[Actualité]

[Interview]

[En bref]

[Chiffres clés]

[Agenda]

[Communiqués de presse]

 
 
  Back to top
 
Edito
Êtes-vous un « mobivore » ?
 
 
 

Combien de temps passons-nous réellement sur nos écrans Internet ?

L’étude « L’Année Internet 2017» de Médiamétrie, qui décrypte les usages numériques des Français, a mis en avant une durée passée sur internet de 1h28 par jour et par Français.

La multiplication des écrans a bouleversé les usages, et en 10 ans la part du temps passé sur smartphone (40%) a dépassé celle passée sur ordinateur (38%).

Cette moyenne cache en fait de grandes disparités de consommation ; nous observons chaque jour des adolescents accrochés à leur mobile, des trentenaires hyperconnectés ou encore des cadres atteints de «FOMO*».

Les 15 % de mobinautes les plus consommateurs d’internet passent eux près de 3h18 par jour sur leur mobile. Nous avons donc voulu dessiner le profil de ces « mobivores ». Qui sont-ils ? Quels sont leurs usages ? Quelles sont les applications qui les captivent ?
Notre deuxième enquête, qui interroge la notion de Prime-Time sur Internet, démontre à quel point la consommation de contenus diffère selon les écrans et la catégorie de sites au cours d’une journée.

Ces analyses sont toutes issues de notre nouvelle mesure d’Audience Internet Global, fruit de trois années de développement et d’innovation. Depuis octobre 2017, Médiamétrie publie ainsi sur un périmètre 3 écrans les audiences des 6 000 premières marques numériques, ainsi que des 700 premières applications.

Une prouesse méthodologique récompensée au niveau européen par l’IAB Europe Research Award dans la catégorie « Audience Measurement », remis lors de la conférence Interact le 23 mai dernier.

Bel été à tous, connectés ou non !

Bertrand Krug
Directeur du département Internet

* « Fear Of Missing Out », soit l’angoisse que la déconnexion fasse rater une information

 
 
  Back to top
 
TENDANCE DU NET
Y’a-t-il un Prime-Time sur Internet ?
 
 
 

Sur Internet, le visiteur unique mensuel fait référence sur le Marché, mais avec la puissance quotidienne des écrans mobiles, de nouvelles analyses prennent sens. Grâce à la nouvelle granularité de sa mesure d’audience Internet Global, Médiamétrie propose une vision minute à minute pour toucher sa cible de façon plus efficace. Comment les internautes surfent-ils tout au long de la journée ? A l’image des autres media de masse que sont la télévision et la radio, Internet connait-il des plages horaires de grande écoute ? Ou bien le surf mobile, accessible à tout moment et en tous lieux, atténue-t-il la notion de pic d’audience ?

Analysons la consommation Internet par tranche horaire d’une heure (sur une moyenne lundi-vendredi) : un pic de fréquentation émerge entre 18h et 19h, quel que soit l’écran. Chaque jour, 23,3 millions d’individus se connectent sur cette tranche horaire, soit près de la moitié des internautes (45%). La minute précise où les internautes sont les plus nombreux se situe à 18h42, avec plus de 6,8 millions d’individus en train de surfer. Ainsi, le pic d’audience d’Internet prendrait place plus tôt que celui de la télévision par exemple, où la minute bénéficiant de la plus grande écoute se situe à 21h10. A noter qu’un second pic Internet intervient lors du carrefour d’audience de pré-soirée, entre 20h30 et 21h.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Observons les connections sur mobile : un premier pic d’audience prend place entre midi et 14h, avant un second pic entre 18h et 19h : 49% des mobinautes quotidiens se connectent au moins une fois au cours de cette heure, qui correspond souvent à la fin de la journée de travail. Enfin, un dernier pic intervient autour de 21h : chaque minute comprise entre 21h et 21h10 figure dans le top 15 des audiences minute à minute sur mobile, avec 3,6 millions de mobinautes ouvrant chaque minute au moins une session.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Si l’on étudie la notion de Prime Time sur une sélection d’activités appréciées des internautes, on constate que certaines traduisent un vrai effet « prime-time » de soirée qui parfois s’étend jusqu’à 22h.

Sur ordinateur, on observe ainsi une forte affluence sur les sites de vidéo entre 18h et 19h : plus d’1 million d’internautes s’y connectent sur ce créneau. Ils y passent 12 minutes en moyenne. Presqu'un tiers (32%) du temps quotidien passé sur Youtube sur ordinateur se fait ainsi en soirée, entre 18h et 22h. Les jeux en ligne sur ordinateur affichent également un pic d’audience en pré-soirée : près d’1 million d’internautes s’y connectent au moins une fois entre 18h et 19h.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Sur mobile, les comportements sont différents. Ainsi, le pic d’audience des jeux en ligne se situe plus tard, entre 21h et 22h, avec près de 2 millions d’internautes connectés au moins une fois sur cette tranche horaire (ils y passent 17 minutes en moyenne). Conçues pour le mobile, les messageries instantanées bénéficient d’un pic s’étalant entre 20h et 22h. Ces conversations numériques tardives se montrent particulièrement importantes chez les 15-24 ans : entre 21h et 22h, 1 jeune sur 4 discutant chaque jour sur les messageries instantanées s’y connecte.

Devenu incontournable en journée, le visionnage de vidéo sur smartphone bénéficie également d’un prime time : près de 2 millions de mobinautes surfent sur les sites et apps de vidéo sur leur smartphone entre 20h et 21h et y passent chacun 12 minutes en moyenne.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Mais ce sont les réseaux sociaux, qui une fois encore, se montrent les plus impressionnants : sur le pic de 20h à 21h, le social media mobile reçoit la visite de plus de 7,2 millions de mobinautes uniques, soit près d’un tiers de ses visiteurs quotidiens (32%). Chez les 15-24 ans, le pic a lieu plus tard : 1,7 million de jeunes mobinautes se connectent sur les réseaux sociaux au moins une fois entre 21h et 22h, soit 40 % des visites quotidiennes de réseaux sociaux sur mobile chez les 15-24 ans.

Ce Prime Internet de soirée, qui prend différentes teintes selon les activités et les cibles, est-il de nature à inspirer un nouveau souffle aux campagnes basées sur le « Moment Marketing » ? Afin d’élaborer ces stratégies pionnières, les analyses de tranches horaires sont disponibles en étude adhoc.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Source : Etude AdHoc issue de l’Audience Internet Global, France, Base 2 ans et plus, janvier 2018 – Copyright Mediametrie//NetRatings

 
 
Back to top
 
ACTUALITÉS
Les « Mobivores » : connaissez-vous ceux qui surconsomment Internet sur mobile ?
 
 
 

En France, six individus sur dix se connectent chaque mois à Internet depuis leur mobile. Si l’on distingue ces mobinautes en trois groupes, des moins assidus aux plus engagés, on fait ce constat : le surf des 15% de mobinautes les plus assidus représente 44% du temps passé sur Internet sur mobile. Alors qu’en moyenne les mobinautes passent 1h18 chaque jour sur leur smartphone, ces 5,8 millions de visiteurs les plus accros y consacrent 3h18, soit 2,5 fois plus. Leur fréquence de connexion est également hors-norme : si en moyenne 82% des mobinautes se connectent chaque jour, chez les gros consommateurs ils sont 96%.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Les non-équipés TV nombreux parmi les mobivores

Les 15-34 ans constituent près de la moitié (44%) de ces gros consommateurs d’Internet sur mobile, alors qu’ils représentent 24% des Français. A l’inverse, les 50 ans et plus représentent 40 % de la population française mais seulement 18% des gros consommateurs. Sont par ailleurs surreprésentés : les femmes (60% des gros consommateurs) et les Non-équipés TV, en forte affinité avec le mobile.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Accros aux jeux

Les trois catégories les plus fréquentées par ces gros consommateurs sont les mêmes que pour l’ensemble des mobinautes : réseaux sociaux, vidéo et jeux en ligne. Celles-ci agrègent 58% de leur temps Internet sur mobile (contre 50% pour l’ensemble des mobinautes). La grande différence ? Les gros consommateurs passent 3,6 fois plus de temps sur les jeux en ligne que l’ensemble des mobinautes.

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Le surf des mobivores se distingue finalement par une addiction à quelques marques, notamment dans l’univers des contenus longs comme l’OTT et les chaines de télévision. Par exemple, le temps consacré à Netflix est 4,2 fois supérieur chez ces derniers par rapport à l’ensemble des mobinautes. Les gros consommateurs qui se rendent sur Netflix sur leur mobile y passent en moyenne une heure par jour. La marque MyTF1 est également surconsommée : les mobivores y consacrent presque 4 fois plus de temps que les mobinautes.
Le m-commerce fait aussi partie des segments qui captent leur temps d’attention supplémentaire, comme le montre le classement des marques surconsommées par rapport à la moyenne des mobinautes (eBay, vente-privee, Vinted).

clic sur l'image pour l'afficher en plus grand

Avec l’émulation des acteurs de la vidéo autour de la création de nouveaux contenus et la future 5G, les mobivores vont-ils accentuer encore leur temps passé sur Internet sur mobile ? Grâce à son panel représentatif de la population française assurant une typologie fine des internautes, Médiamétrie s’attachera à suivre l’évolution de ces usages hors normes.

Source : Etude AdHoc issue de l’Audience Internet Global, France, Base 2 ans et +, janvier 2018

 
 
Back to top
 
INTERVIEW
Kim Younes, Directrice Marketing Innovation & Etudes, M6 Publicité
 
 
 

« Le service de télévision en ligne 6play est au cœur de l’offre vidéo du Groupe M6 »

1/ Quels sont vos contenus vidéo qui rencontrent le plus de succès sur les écrans numériques ? Cette nouvelle audience a-t-elle fait évoluer le cœur de cible du groupe ?

Le service de télévision en ligne 6play est au cœur de l’offre vidéo du Groupe M6, avec plus de 1.3 milliard de vidéos vues en 2017, et un fort engagement des internautes. Ces derniers passent en moyenne 1h10 minutes* par jour sur la plateforme, tous écrans confondus. Ils y apprécient les mêmes programmes qu’en télévision linéaire, avec une prime particulière pour les événements et la fiction. L’audience de 6play est légèrement plus jeune et féminine que celle de nos chaînes, mais le cœur de cible du Groupe reste large, centré autour des moins de 50 ans. Notre stratégie consiste à poursuivre le développement de programmes de qualité pour ce public, tout en développant d’autres formes de contenus, en lien avec les nouveaux usages. C’est ce que nous avons mis en place au travers du média et studio de création Golden Network, spécialement conçu pour les Millenials.

2/ Pour les campagnes, proposez-vous systématiquement des plans sur 4 écrans ? Comment mesurez-vous la complémentarité des campagnes TV/web ?

Nous commercialisons l’ensemble de nos inventaires catch-up sur 4 écrans, à savoir l’ordinateur, le smartphone, la tablette et l’IPTV. Ce dernier device, plébiscité pour le confort de visionnage et l’écoute conjointe, concentre aujourd’hui la majeure partie de la consommation. Les acheteurs peuvent choisir un contexte programme précis ou une audience affinitaire, selon leurs objectifs de communication. Nous mesurons la complémentarité des campagnes TV/ web grâce aux bilans de campagnes que nous réalisons avec Médiamétrie, notamment au travers de son offre XCR.

3/ Quels types de formats proposez-vous (publicités skippables/non skippabbles, pré-roll, mid-roll…) ?

6play est le prolongement des antennes du Groupe M6, le contrat d’écoute y est le même qu’en télévision linéaire et les études auprès du public montrent que la publicité est globalement acceptée. Nous proposons des formats non skippables, preroll et midroll, et nous optimisons leur exposition grâce à la fonctionnalité OptiExpo, que nous avons initiée sur le marché et qui garantit la lecture des spots avant celle du programme. Nous délivrons ainsi à nos clients des niveaux de performance très élevés, avec en moyenne des taux de 97% pour la visibilité et de 96% pour la complétion.

*Source : Médiamétrie - Etude TV 4 écrans, septembre 2017-mars 2018

 
 
Back to top
 
EN BREF
Audience Internet Global : une mesure récompensée au niveau européen
 
 
 

Le 23 mai 2018, la mesure Internet Global de Médiamétrie a remporté le prix « Audience Mesurement » des Research Awards délivrés par l’IAB Europe. Les équipes ont été récompensées pour leurs innovations autour de l’hybridation site-centric et des fusions de panels, assurant la robustesse des résultats de 6 000 marques et 700 applications sur un périmètre Internet 3 écrans (ordinateur, mobile, tablette). Médiamétrie continue d’enrichir sa mesure indépendante, source de confiance pour le Marché. Ainsi, après les indicateurs de temps passé sur ordinateur et mobile, intégrés en janvier 2018, l’Audience Internet Global mettra prochainement à disposition de ses utilisateurs le nombre de visites et les analyses de flux (top sous-domaines/appli, top pages, top provenance, etc.) pour comprendre les parcours de surf des internautes. Enfin, dès septembre, des centaines de cibles stratégiques supplémentaires seront disponibles (intentionnistes immobilier, acheteur par enseigne de grande distribution, abonné chaines payantes, acheteurs de bio…).

Contact : Olivia Brunet - obrunet@mediametrie.fr - 01 47 58 94 66

 
 
Back to top
 
Un mediaplanning Internet repensé
 
 
 

Comment planifier une campagne efficace au sein d’un inventaire publicitaire digital qui semble infini ? Depuis janvier 2018, Médiamétrie fournit chaque mois aux centres serveurs les données Panel permettant de calculer les probabilités de couverture et de répétition des plans média sur les 3 écrans Internet. Afin de renforcer la robustesse de ce mediaplanning 3 écrans, trois projets seront développés en 2018. Premièrement, des coefficients de calcul ont été mis à disposition des centres serveurs afin de rapprocher les résultats du mediaplanning de ceux observés sur les bilans Digital Ad Ratings (DAR). Deuxièmement, Médiamétrie développe un moteur de calcul permettant d’harmoniser les résultats entre les différents centres serveurs. Enfin, l’intégration d’un tag sur l’inventaire exhaustif d’une régie (display, audio ou vidéo) permettra de planifier des résultats au plus près du réel.

Contact : Morgane Guyon - mguyon@mediametrie.fr - 01 47 58 97 29

 
 
Back to top
 
Avec Data Checking, Médiamétrie valide vos bases de données
 
 
 

La data est partout mais sa qualité suscite souvent des interrogations. Grâce à la qualité de ses panels, Médiamétrie propose de valider la data de bases de données externes en les croisant avec sa base de référence, afin d’établir un standard de qualité de la data en France. Pour valider la data, Médiamétrie calcule des Indices de Qualité qui sont de 2 ordres : d’une part, un Diagnostic Global (Indice Kappa) établi par variable (genre, âge, CSP… ou tout autre critère commun aux deux bases) permettant d’étalonner la qualité de la base étudiée par rapport à une norme. D’autre part, un Taux de Concordance stricte avec la base de référence Médiamétrie, modalités par modalités (hommes, femmes, 15/24 ans, 25/34 ans… etc.). Les objectifs poursuivis par les clients ayant déjà souscrit à ce nouveau service de Médiamétrie peuvent être multiples : valorisation commerciale de sa data par un tiers de confiance, hiérarchisation de plusieurs bases de données correspondant à des modes de captation différents, apurement d’anciennes bases, etc.

Contact : François Dufresne - fdufresne@mediametrie.fr - 01 71 09 93 17

 
 
Back to top
 
CHIFFRES CLÉS
Nombre d'internautes Internet Global
52,6 Millions

84%
de la pop. française
 
42,9 Millions

68%
de la pop. française
Temps passé par individu chaque jour sur mobile
Source : Audience Internet Global, France, base 2 ans et +, avril 2018
Back to top
 
Agenda
 
 
 
  • 20 juin 2018 - Journée Digitale CESP / IAB France / IREP. Intervention de François Dufresne lors de la table ronde sur le thème « Les initiatives autour des ID uniques »
  • 9/10 octobre 2018 - HubForum : « No Trust, No Business »
 
 
  Back to top
 
Communiqués de presse
 
   
 
  Back to top