Utilisation des cookiesEn poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, à des fins statistique et de personnalisation du contenu, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

Vous êtes ici : AccueilCinémaCommuniqués › L’Année Cinéma 2017 : le spectateur donne le La
L’Année Cinéma 2017 : le spectateur donne le La

05/04/2018

Avec 41,8 millions de spectateurs cinéma, l’année 2017 aura séduit 300 000 individus supplémentaires malgré un nombre d’entrées en léger retrait par rapport à 2016. Une performance pour une année cinématographique marquée par l’absence de grandes comédies à succès comme 2016 a pu en connaitre, mais nettement compensée par la bonne santé des autres genres cinématographiques, en tête desquels les drames et les films fantastiques et de science-fiction.

« Le pouvoir d’attraction du cinéma reste très vif et résulte d’une combinaison de facteurs qui séduisent toujours plus de spectateurs. Mais le spectateur 2017 diffère de ses prédécesseurs : il est plus occasionnel, il est aussi plus sollicité et tenté par de nouvelles pratiques comme la SVOD. Des nouveaux comportements que les professionnels prennent en compte dans leurs dispositifs  d’information pour attirer toujours plus de spectateurs en salles », déclare Marine Boulanger, Directrice du Pôle Cinéma & Entertainment de Médiamétrie.

L’Année Cinéma 2017 : le spectateur donne le La

Des spectateurs cinéma plus occasionnels et des occasionnels un peu plus jeunes

Le spectateur de cinéma a en moyenne 38,6 ans, ce qui fait du cinéma le plus jeune des médias. Si en 2017, les Français sont légèrement plus nombreux dans les salles obscures, ils y sont en revanche moins assidus.

Ainsi, le spectateur cinéma adopte un comportement de plus en plus occasionnel : en 2017, 69,4% des Français déclarent aller au cinéma au moins une fois par an, soit 1,4 point de plus sur un an. Ces spectateurs occasionnels comptent par ailleurs pour 31,6% des entrées de l’année - un chiffre en progression de près de 3 points en 3 ans - et ils comptent désormais plus que les assidus dans les entrées (32% versus 21%).

De plus, les jeunes de 15 à 24 ans représentent 13,8% de ces spectateurs occasionnels, un chiffre en augmentation de 6% sur un an.

Ces nombreux spectateurs continuent d’attribuer aux salles qu’ils fréquentent une note de satisfaction très élevée : 7,7/10 en 2017, versus 7,6 en 2016. Les cinémas récents (moins de 5 ans) obtiennent les meilleures notes, avec une moyenne de 8,1/10. Des résultats qui continuent de refléter l’attachement des spectateurs au Cinéma et récompensent les actions entreprises par les exploitants pour accroître cet attachement.

Des spectateurs cinéma multi-équipés, multi-abonnés, fans de contenus et adeptes de SVOD

Multi-connectés et amateurs de contenus, les spectateurs cinéma sont, plus que l’ensemble de la population, adeptes de nouvelles technologies et fans de film sous toutes ses formes. Ils sont en moyenne plus équipés de tablettes, plus abonnés à Netflix et pratiquent davantage le replay.

Ces spectateurs sont particulièrement sensibles à la SVOD (subscription video on demand). 23,2% d’entre eux pratiquent la SVOD, contre 20% de l’ensemble de la population. Et parmi les spectateurs habitués des salles obscures qui ne pratiquent pas encore la SVOD, 10% ont l’intention de souscrire une offre, soit 4 points de plus que l’ensemble de la population.

Autre fait marquant qui témoigne du succès de la SVOD, plus particulièrement auprès des spectateurs occasionnels : près d’un quart d’entre eux (24%) estiment aller moins au cinéma depuis qu’ils sont SVODistes. Ce chiffre est de 17% pour l’ensemble des spectateurs cinéma.

Informer le public pour l’attirer dans les salles…

Sur près de 42 millions de spectateurs cinéma en 2017, seuls 7,5 millions ont entendu parler d’un film une semaine avant sa sortie. Et parmi ces spectateurs informés, 36% ont l’intention d’aller le voir. Pour faire venir les spectateurs en salle, il apparaît donc essentiel de développer la notoriété des films auprès du public, en amont de leur sortie en salle. Pour ce faire, l’ensemble des médias sont sollicités pour informer et séduire le plus grand nombre de spectateurs.

C’est Internet qui, pour la première fois en 2017, joue le plus fort rôle de prescription. Avec ses sites spécialisés et la puissance des réseaux sociaux, ce média touche en moyenne 2,2 millions de spectateurs à une semaine de la sortie d’un film. Vient ensuite la Télévision, avec les émissions de plateau au sens large qui diffusent des extraits ou reçoivent les protagonistes d’un film. La salle occupe cette année la 3ème position : c’est la force de la bande-annonce qui permet à la fois de découvrir les futures sorties mais aussi et surtout de séduire un public averti.

Ce classement varie en fonction des types de films. Si Internet est un passage obligé pour faire connaître les films américains, la Télévision est le média d’information privilégié pour faire découvrir les films français. Quant à la promotion en salle, elle séduit naturellement les plus assidus.

De même, Internet est de loin le média privilégié des films d’action et de science-fiction tandis que les films d’animation peuvent compter sur l’efficacité du Cinéma et de l’Affichage pour accroître leur notoriété et multiplier leurs entrées.

… et garantir le succès des films

En 2017, la programmation cinéma a de nouveau conquis le public : les spectateurs lui ont accordé une note moyenne de satisfaction de 7,6 sur 10. Dans le top des longs métrages préférés, on trouve Au-revoir là-haut (8,5) et Lion (8,5), deux films adaptés de romans, l’un éponyme, l’autre autobiographique. Les femmes sont à l’honneur avec la fiction historique Les figures de l’ombre (8,5). La note de 8,5 sonne également comme un coup de chapeau à la comédie dramatique Patients, réalisée par Grand Corps Malade. Enfin, la meilleure note (8,6) est attribuée à Coco, le long métrage d’animation produit par les studios Pixar (Disney) sur le thème de la mémoire et de la transmission.

 

Partager cette page  

 

Pour consulter l'intégralité des résultats du communiqué, cliquer sur le lien ci-dessous :

A télécharger
2018 04 04_CP Année Cinéma 2017_ENG.pdf (109.47 Kb)
Solutions(s) associée(s) :
Vos contacts :
Juliette DESTRIBATS
Juliette DESTRIBATS
Attachée de Presse
Bureau : 01 47 58 97 55
jdestribats@mediametrie.fr
Retour